Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Communiqués

Les ex-lockoutés des garages du Saguenay – Lac-Saint-Jean – Fin de la dette et renouveau syndical

Les salariés du Syndicat démocratique des employés de garage du Saguenay – Lac-Saint-Jean (SDEG), affilié à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), ont appris aujourd’hui, lors de leur assemblée générale annuelle, la fin anticipée du paiement de leur dette. Le lock-out qu’ils ont vécu, imposé par 26 concessionnaires, marque l’histoire des relations du travail du Québec en raison de sa durée de 34 mois.

Rappelons que pour faire face à cette lutte, les membres, en assemblée générale, avaient résolu d’ajouter aux allocations déjà données par la CSD, un montant de 175 dollars par semaine, par membre. Cette allocation est devenue possible par un emprunt du syndicat, dont la dette cumulée au terme du lock-out représentait 6,2 millions de dollars.

Devant l’ampleur du poids financier de cette dette sur les conditions de vie des membres, la CSD a mené une importante campagne de financement auprès de ses syndicats, croyant fermement que la solidarité syndicale allait permettre de leur venir en aide.

C’est avec une grande joie que le trésorier de la CSD, Serge Tremblay, a annoncé que l’économie réalisée grâce aux dons des syndicats affiliés à la CSD représente aujourd’hui plus de 4 millions de dollars, permettant donc aux membres du SDEG-CSD d’en finir avec leur dette, près de trois ans avant la date prévue.

« Rendre financièrement possible ce qui est syndicalement souhaitable présente des défis financiers qui, par la solidarité, nous permettent de mener les incontournables luttes syndicales en permettant aux travailleurs de vivre dans la dignité et obtenir le respect qu’ils méritent. Pour les travailleuses et travailleurs des garages du Saguenay – Lac-Saint-Jean, le remboursement de la dette se terminera officiellement le 1er août, et aura pour effet de diminuer de 628 dollars leur cotisation syndicale mensuelle » de préciser Serge Tremblay, trésorier de la CSD.

Fusion avec le Syndicat national des employés de garage du Québec

Au cours de cette même assemblée générale, les membres du SDEG-CSD ont aussi choisi de fusionner leur syndicat avec le Syndicat national des employés de garage du Québec (SNEGQ-CSD), fondé en 1937, qui devient ainsi le plus grand syndicat du secteur des services de l’automobile au Québec.

Cette fusion a pour effet d’établir un nouveau rapport de force et met des outils de solidarité à la disposition des membres leur permettant de soutenir leurs revendications. Le syndicat, plus que jamais, sera présent dans la région en maintenant du personnel ainsi qu’un bureau dans la région.

Faits saillants

  • Le conflit vécu par les membres du SDEG-CSD représente le plus long lock-out de l’histoire du Québec
  • La durée du conflit : près de trois ans (34 mois), soit du 28 février 2013 au 23 janvier 2016
  • La convention collective acceptée à 94 % le 23 janvier 2016 est d’une durée de 6 ans
  • L’emprunt contracté par le syndicat au cours du conflit : 6,2 millions de dollars
  • Période initiale du remboursement de la dette : 72 mois (6 ans)
  • Période de remboursement réelle : 38 mois
  • L’économie réalisée grâce aux dons des syndicats affiliés à la CSD représente plus de 4 millions de dollars pour les membres du SDEG-CSD
  • Les membres auront 628 dollars de plus dans leurs poches par mois à partir du 1er août 2019