Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Nouvelles

Le rendez-vous de la dernière chance

Saguenay, le 12 novembre 2015 – À la suite du dépôt du Projet de loi portant sur le règlement de certains différents dans le secteur de l’automobile de la région du Saguenay – Lac-Saint-Jean, le Syndicat démocratique des employés de garage du Saguenay – Lac-Saint-Jean (SDEG), affilié à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) confirme qu’il se conformera à l’idée de trouver une solution négociée par la voie de la médiation.

« C’est définitivement le rendez-vous de la dernière chance, nous nous y investirons pleinement avec la même détermination que depuis les 32 derniers mois. Notre syndicat participera à l’exercice proposé et nous espérons que les concessionnaires feront de même pour dénouer l’impasse et  obtenir une entente négociée » a précisé Georges Bouchard, président du SDEG (CSD).

Il y a plus de deux ans, les concessionnaires d’automobiles de la région ont voulu imposer à leurs travailleuses et travailleurs d’importantes modifications à la convention collective de travail, des modifications qui sabraient leurs droits acquis et s’attaquaient sans retenue à leurs conditions de travail avec comme seul objectif celui d’accroître leurs profits. Face au rejet massif de leur projet, ils ont décrété un lock-out qui perdure toujours. Depuis, 450 travailleuses et travailleurs, membres du Syndicat démocratique des employés de garage du Saguenay – Lac-Saint-Jean (SDEG), affilié à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) sont dans la rue. Ces salariés sont à l’emploi des 26 concessionnaires d’automobiles établis dans la région.