Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Communiqués

Budget Girard : des mesures insuffisantes et trop faibles

QUÉBEC, le 10 mars 2020 — La Centrale des syndicats démocratiques (CSD) trouve insuffisantes les mesures présentées dans le budget Girard, dont elle déplore également le manque de cohésion. Le gouvernement manque de vision sur l’importance de soutenir et développer le secteur manufacturier qui est essentiel à la santé économique du Québec. 

Le gouvernement devrait adopter une véritable politique industrielle pour le Québec. Cela permettrait d’avoir une vision large et à long terme et de conjuguer les différents enjeux entourant le développement économique des régions, les investissements des entreprises, la productivité, la transition énergétique. Une telle politique viendrait également appuyer la problématique de la main-d’œuvre, que ce soit la rareté de la main-d’œuvre, l’intégration des personnes immigrantes ou la formation professionnelle.

Le C3i, une fausse bonne idée

Le nouveau crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i) ne résoudra pas le déficit de productivité du Québec. « Le gouvernement revient avec une mesure fiscale pour stimuler la productivité et l’innovation, type de mesure qui a pourtant déjà prouvé son inefficacité par le passé », résume Luc Vachon, président de la CSD.

Pas assez pour les régions

Des mesures concrètes visant à renforcer le développement économique des régions manquent au budget Girard. « Le développement économique des régions passe par une diversification de l’économie, il faut innover plus que nous le faisons déjà et ça passe aussi par la création d’emploi. Il faut que la planification économique du Québec soit appuyée par l’instauration d’une réelle politique industrielle », d’ajouter M. Vachon.

Les grands oubliés de la protection de l’enfance

Pour faire face à la hausse des signalements à la direction de la protection de la jeunesse (DPJ), le gouvernement a annoncé des mesures visant à embaucher davantage d’intervenants. Toutefois, on ne trouve aucune autre mesure pour le reste du réseau, notamment les intervenants qui prennent le relai après le signalement. « Le réseau craque de partout, on ne peut pas être contre l’embauche de plus d’intervenants, mais il n’y a rien pour soutenir les familles d’accueil qui prennent soin de nos jeunes confiés à la DPJ », de conclure le président de la CSD.

À propos de la CSD

La CSD est l’une des quatre centrales syndicales du Québec. Elle représente quelque 72 000 membres qui œuvrent dans la plupart des secteurs d’activité économique du Québec, à l’exception des fonctions publiques fédérale et provinciale. La CSD est particulièrement présente dans le secteur privé, puisque la grande majorité des membres de ses syndicats affiliés proviennent de ce secteur, et dans les petites et moyennes entreprises (PME).

– 30 –

Pour information et entrevue :

Simon Lajoie
Conseiller syndical aux communications
(514) 662-5495
lajoies@csd.qc.ca