Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Communiqués

COVID-19 : Les familles d’accueil membres des ADREQ (CSD) espèrent que les nouvelles mesures sur les contacts parent-enfant seront respectées

La Centrale des syndicats démocratiques (CSD) accueille avec soulagement la nouvelle directive du gouvernement concernant les contacts parent-enfant et espère vivement que ces mesures seront respectées par les établissements de santé et de services sociaux (CISSS et CIUSSS).

La Centrale a multiplié ses interventions au cours des derniers jours tant au niveau gouvernemental que médiatique pour demander de suspendre temporairement les visites des enfants avec leur famille, en obligeant la mise en place de mesures alternatives téléphoniques ou virtuelles jusqu’à ce que la situation se résorbe. Cela, pour préserver la santé de l’ensemble des familles d’accueil et les enfants qu’elles hébergent.

« Au cours des derniers jours, les directives du ministère de la Santé et des Services sociaux n’ont fait que changer concernant les visites parent-enfant. Tantôt elles étaient défendues, tantôt maintenues. Les familles d’accueil que nous représentons nous ont maintes fois contacté pour nous partager leur très grande insécurité face à l’absence de mesure claire pour permettre l’isolement de leur ressource afin de protéger les personnes qui y résident et les enfants hébergés. La préservation du lien parent-enfant est pour nous une priorité, mais dans le contexte de crise sanitaire mondiale, nous croyons que les mesures plus contraignantes annoncées aujourd’hui étaient de mise pour éviter la propagation du virus dans les familles », de préciser le président de la CSD, Luc Vachon.

Aujourd’hui, nous avons pris acte de l’annonce faite par le gouvernement. La CSD et ses associations régionales ADREQ (CSD) demeureront à l’affût des mesures qui seront mises en place afin de protéger ses membres, leurs familles et les enfants qui leur sont confiés. « Nos équipes ont travaillé d’arrache-pied dans les derniers jours pour faire débloquer ce dossier. Nos efforts ont porté fruit et bénéficieront à l’ensemble des familles d’accueil. Depuis le début la CSD est présente pour défendre les droits des familles d’accueil et nous serons toujours là pour les appuyer, surtout dans une période aussi difficile que celle que nous vivons présentement », d’ajouter Luc Vachon.

Rappelons que le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, entend freiner la progression du coronavirus quitte à empiéter « un peu » sur les droits individuels. « On brime un peu les droits individuels, mais c’est pour le bien collectif, et c’est pour le bien des personnes », a-t-il fait valoir jeudi dernier. « Après plusieurs jours de discussions constantes avec le Ministère, nous accueillons avec soulagement les mesures mises en place afin de protéger nos familles d’accueil et les enfants qu’elles hébergent », d’ajouter Éric Perreault, conseiller syndical de la CSD.

À propos de la CSD

La CSD est l’une des quatre centrales syndicales du Québec. Elle représente quelque 72 000 membres qui œuvrent dans la plupart des secteurs d’activité économique du Québec. La CSD représente quelque 2500 familles d’accueil au Québec.