Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

La CSD en bref

La Centrale des syndicats démocratiques (CSD) se distingue par son approche humaniste, basée sur le respect et la primauté de la personne. Elle représente quelque 71 000 membres libres de s’exprimer, de décider et d’agir collectivement.

La CSD a été fondée en 1972 par des travailleuses et travailleurs qui voulaient un mouvement syndical qui leur appartienne et qui soit libre de toute attache politique et financière. Plus de quarante ans plus tard, la CSD se veut toujours aussi près des gens. Cette reconnaissance exceptionnelle de la démocratie syndicale ne s’est jamais démentie, donnant toujours aux membres la place qui leur revient.

En bref la CSD c’est :

  • Quelque 300 syndicats démocratiques et autonomes, constituant tous une entité distincte
  • Quelque 71 000 membres
  • Sept secteurs d’activités :
    • Agroalimentaire
    • Commerce et services publics
    • Construction
    • Éducation, soins de santé et assistance sociale
    • Fédération démocratique de la métallurgie, des mines et des produits chimiques (CSD)
    • Produits manufacturés
    • Ressources familiales et de type intermédiaire
    • Services gouvernementaux, paragouvernementaux et d’utilité publique

La mission

    • Rétablir un droit de cité aux valeurs d’égalité et de démocratisation dans chacun des milieux de travail.
    • Ouvrir la société à une plus grande justice sociale.
    • Redonner à chaque être humain l’exercice de ses droits fondamentaux tels le droit au travail et le droit de s’associer pour négocier collectivement ses conditions de travail et de vie.

Les valeurs

Solidarité :

La solidarité demeure encore et toujours la toile de fond et le moteur de l’action de la CSD depuis sa fondation en 1972. Cette solidarité, bien ancrée au cœur de sa culture, est l’expression même d’un consensus, d’un accord de pensée et d’un partage d’objectifs élaborés dans la plus grande démocratie par l’ensemble de ses syndicats affiliés.

Autonomie :

La CSD apporte à ses syndicats affiliés tout le soutien requis pour qu’ils puissent développer, maintenir et vivre pleinement leur autonomie. L’accès à l’autonomie constitue d’ailleurs une démarche fondamentale, en lien avec la mission et le fonctionnement de la structure décisionnelle de la CSD.

Chaque syndicat demeure une entité distincte et autonome :

  • il assume son propre fonctionnement tout en bénéficiant du soutien professionnel de la centrale et ce, dans de multiples domaines d’intervention ;
  • il gère ses finances et son administration ;
  • il élit ses délégués et ses dirigeants ;
  • il nomme ses représentants aux instances de la CSD.