Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Ici, on milite

CSD

Sylvie Binette, une militante pour qui la CSD a été un véritable tremplin!

Sylvie Binette
Infirmière
Syndicat des établissements privés de la santé de l’Estrie
Représentante régionale de l’Estrie
12 ans avec la CSD

Sylvie Binette, infirmière à la résidence des Soeurs de la Présentation de Marie à Sherbrooke a mené avec la CSD le projet d’acquisition de la résidence où elle travaille. Elle est présidente de son syndicat et représentante régionale de l’Estrie.

Qu’est-ce qui t’a poussée à devenir militante?

Je prône beaucoup pour la justice et le respect c’est vraiment important pour moi. Je me pose toujours la question si je m’exprime, est-ce que je vais brimer quelqu’un? Si oui, j’arrête tout de suite.

Quel est ton parcours de militante?

Je me suis intéressée à la syndicalisation dès le départ. J’ai commencé comme vice-présidente et ensuite comme présidente. Ma secrétaire (NDLR on parle ici de la secrétaire du Syndicat) trouvait que je serais une bonne formatrice, j’ai donc donné mon nom  et je suis devenue formatrice. Je suis aussi responsable CFOR (comité de formation).

Par la suite, dans mon secteur de la santé je me suis investie et je suis devenue directrice de mon secteur. Puis, j’ai décidé de contribuer aussi au niveau de la région. Je suis maintenant représentante régionale de l’Estrie. J’ai négocié mes conventions avec des conseillers. Pour moi, la CSD a été une trampoline dans ma vie. C’est comme si tu avais une grosse trampoline devant toi, mais que tu n’as jamais sauté dessus. On t’invite à embarquer dessus et tout doucement, ils sont à côté de toi, ils te dirigent et t’encadrent pour que tu puisses mieux sauter de jour en jour, d’année en année. Ils t’aident à prendre confiance en toi et à croire en toi. Ce sont vraiment de bons accompagnateurs. J’avais une personnalité forte au départ, mais d’avoir toutes ces bonnes personnes-là autour de moi, je ne me suis jamais sentie seule. Tout le monde des secrétaires au président est là pour nous. Si on a un pépin, il y a toujours quelqu’un pour nous aider ou nous informer rapidement. Ils ne nous donnent pas la réponse, mais plutôt il nous aide à la trouver pour que l’on s’en rappelle mieux par la suite. La CSD prône l’autonomie, la justice, le respect et la solidarité entre nous et ce sont vraiment des valeurs que l’on retrouve partout dans l’organisation.

Est-ce que la formation est vraiment pratique pour vous aider dans vos tâches de militants?

Oui, surtout l’Initiation à la vie syndicale. Si tu accroches à ce cours et que tu as la piqûre, c’est certain que tu devenir un militant ou une militante par la suite.

Qu’est-ce qui est le plus gratifiant comme militante?

De savoir que tu peux apporter le bien-être dans ton milieu de travail. Quand je négocie, je ne le fais pas pour moi, mais pour l’ensemble de mes membres.

Quels sont les victoires ou accomplissements dont tu es la plus fière?

On vit une fermeture en ce moment, mais je suis à fond dans le projet de la relance. Ça me tient vraiment à cœur d’aider mes membres à se repositionner et à trouver de nouveaux emplois de qualité.

Quel conseil donnerais-tu à un futur militant?

Premièrement d’aller suivre des formations, surtout l’Initiation à la vie syndicale, puis de participer aux activités comme les colloques, aux congrès et aux plénières, car ça amène de l’éveil. Dans les évènements, tu réalises que même si tu crois que ça va mal dans ton syndicat, il y en a toujours de pires et des mieux autour de toi. Je lui dirais aussi que la CSD peut nous apporter beaucoup, car elle croit vraiment dans ses membres et elle est là pour nous épauler.