Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Nouvelles

34e Assemblée plénière de la CSD

Ouverture de la 34e Assemblée plénière de la CSD

Francois Vaudreuil - 2Le président, François Vaudreuil, s’est adressé aux plus de 350 militantes et militants présents:

« Le militantisme n’est pas un sujet anodin, c’est le fondement même de toutes actions que nous entreprenons, des actions que vous, militantes et militants, vous posez au quotidien dans vos milieux de travail. C’est ce qui donne tout son sens à notre projet, qui lui permet de grandir, de se développer, d’exprimer vraiment ce que nous sommes et ce que nous voulons continuer d’être: un mouvement de fraternité et de solidarité dédié entièrement à la formation, à l’information, à la défense et à la promotion collective des travailleurs. »

Jour 2 de l’Assemblée plénière CSD

La CSD au bout des doigts: le virage numérique se poursuit

Serge TremblaySerge Tremblay, trésorier de la CSD, a présenté les stratégies numériques désormais utilisées par la centrale, notamment lors de la campagne d’adhésion dans l’industrie de la construction.

« Nous avons intérêt à réfléchir aux outils qui nous permettront d’augmenter la proximité avec nos membres et de leur parler instantanément. Les réseaux sociaux, le Web, les textos et les applications numériques sont des nouveaux moyens de communication qui permettent définitivement de mieux soutenir la force militante. »

Après avoir expliqué les fonctionnalités de l’application ÉKR de la CSD Construction, le trésorier a annoncé l’intention de la centrale de développer une application destinée aux membres de la CSD.

Présentation du Collectif pour un Québec sans pauvreté sur le revenu minimum garanti et sur le salaire minimum à 15 $/ heure

34ème Assemblée plénièreLes membres ont entériné unanimement la résolution suivante:

QUE la CSD exige que le salaire minimum soit porté à 15 $ de l’heure sur un horizon assez court et développe la coalition la plus large possible pour y parvenir;

QUE la CSD défende avec énergie les points suivants :

  1. Que toute mesure visant à implanter un revenu minimum garanti soit orientée vers le rehaussement du revenu des personnes les plus pauvres;
  2. Que toute mesure visant à implanter un revenu minimum garanti agisse positivement sur la réduction des inégalités sociales;
  3. Que toute mesure visant à implanter un revenu minimum garanti ne se fasse pas au détriment de la protection des services publics de qualité et universel ni de la hausse du salaire minimum;
  4. QUE la CSD exige que l’étude des questions du salaire minimum, du revenu minimum garanti, de la conciliation famille-travail-études et des régimes complémentaires de retraite à deux vitesses soit confiée au Comité consultatif du travail et de la main-d’œuvre, forum approprié pour traiter des questions reliées au domaine des relations du travail.

Résolution sur le Partenariat transpacifique 

34ème assemblée plénièreLes membres ont entériné à la majorité la résolution suivante:

La CSD s’oppose à la conclusion du Partenariat transpacifique (PTP) et à tout accord en cours de négociation ou futur qui s’inscrit dans la même logique de déséquilibre entre les multinationales et le reste du monde;

La CSD exige des gouvernements que la négociation de tels accords se fasse de manière beaucoup plus transparente et soit soumise à un débat public élargi au cours duquel seront clairement exposées les positions de négociation du gouvernement pour que la population puisse comprendre ce qui a été obtenu en échange de ce qui a été concédé;

La CSD poursuivra l’atteinte de ces objectifs par tous les moyens mis à sa disposition, de concert avec le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC).

Jour 3 de l’Assemblée plénière

34ème Assemblée plénièreLe vice-président de la CSD, Martin L’Abbée, a présenté les enjeux liés à la CNESST et à la modernisation du régime de santé et de sécurité du travail. Puis Alain Deneault, grand spécialiste de la question des paradis fiscaux, a parlé de la fiscalité juste, pour un meilleur partage de la richesse.

Par la suite, les membres ont entériné la résolution suivante:

QUE la CSD poursuive et intensifie sa participation au groupe Échec aux paradis fiscaux;

QUE la CSD, par l’entremise du groupe Échec aux paradis fiscaux, maintienne la pression sur les gouvernements de divers niveaux afin de mettre fin à l’ère des paradis fiscaux et ainsi récupérer les sommes dont l’État a un urgent besoin pour financer les services publics et les programmes sociaux;

QUE la CSD exige que le gouvernement mette fin à la chasse aux assistés sociaux et qu’il intensifie plutôt sa lutte à l’évasion fiscale et à l’évitement fiscal.