Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Nouvelles / Publications

Les régimes volontaires d’épargne-retraite : une illusion de protection sociale

Le 6 septembre 2013, la CSD présentait un mémoire sur le projet de loi sur les régimes volontaires d’épargne-retraite, à la Commission des finances publiques. Le mémoire traite des principales caractéristiques de RVER selon le projet de loi 39, de la nature des régimes de retraite, soit un salaire indirect ou différé, cela dans le but de démontrer que l’employeur doit aussi contribuer aux régimes de retraite pour en finir avec la solution unique de responsabilisation individuelle et développer une vision durable qui inclut d’autres solutions dont celle de la rente de longévité.

Pour télécharger le texte complet en format PDF : Mémoire sur le projet de Loi 39

Introduction du mémoire

En 2004-2005, nous avions effectué une enquête par questionnaire auprès des membres de neuf syndicats affiliés à la CSD dans le cadre d’un projet de recherche sur le vieillissement de la main-d’œuvre[1] qui a révélé que 30 % des travailleuses et travailleurs interrogés entrevoyaient la retraite comme un moment assez ou très difficile, et ce, principalement à cause de leur situation financière. Qui plus est, dans les quatre milieux de travail où le salaire horaire était le moins élevé, c’est 50 % des salariés qui entrevoyaient la retraite comme un moment assez ou très difficile et, dans le milieu de travail où le travail atypique était le plus développé (travail à temps partiel et sur appel), malgré qu’il s’agissait d’emplois dans le réseau de la santé, la proportion grimpait même à 77 %.

Bien que n’ayant pu actualiser ces chiffres, nous pouvons faire l’hypothèse que cette proportion, après la crise financière et économique de 2008-2009, est beaucoup plus élevée aujourd’hui.

Cette inquiétude des membres des syndicats affiliés à la CSD face à la retraite est à la base de notre position sur les régimes volontaires d’épargne-retraite (RVER). Pour nous, le législateur doit agir pour assurer une plus grande sécurité financière à la retraite et les RVER ne passent pas le test.


 

[1] La réalisation du projet de recherche a bénéficié d’une subvention d’Emploi-Québec, dans le cadre des projets majeurs à l’initiative d’un des membres de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Les résultats en sont publiés dans la brochure Vieillissement de la main-d’œuvre et perspective intergénérationnelle. Guide syndical d’intervention 2006, une publication CSD, 2006, 96 pages.