Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Le fureteur CSD – Vol. 16 – n°1 – Page 31 – CSD Construction

La CSD Construction envisage un avenir prometteur
Par Marilou Gagnon

Du 1er au 30 mai derniers, les quelque 160 000 salariés de l’industrie de la construction du Québec ont vécu une campagne d’adhésion syndicale. Ils ont été appelés à voter pour changer d’allégeance syndicale 11 mois avant l’échéance des conventions collectives de travail tel que prévu par Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction. Cette année, environ 8 % des travailleurs se sont prévalus de leur droit de vote. Selon le principe de présomption d’allégeance, ceux qui n’ont pas voté ont vu leur allégeance syndicale en vigueur au moment du scrutin reconduite pour les quatre prochaines années.

Daniel Laterreur
Daniel Laterreur

Même si les résultats n’ont pas répondu aux attentes de la CSD Construction, la campagne a permis de tirer des enseignements pour toujours mieux représenter ses membres. Aujourd’hui, la CSD Construction est plus que jamais en bonne position pour affronter l’avenir et accueillir les nouveaux membres qui ont choisi de joindre ses rangs.

Un travail impressionnant a été effectué pour mener à bien cette campagne. Pour Daniel Laterreur, c’était une première à titre de président de la CSD Construction. « Nous avons fait toute une campagne! Nous pouvions compter sur une équipe forte et présente partout sur le terrain, ralliée derrière un plan de campagne préparé avec minutie. Chacun s’est investi sans compter dans un climat d’entraide et d’enthousiasme. Plein de gens ont mis leur cœur là-dedans en se serrant les coudes. », a-t-il précisé.

Serge Tremblay
Serge Tremblay

Serge Tremblay, trésorier de la CSD et responsable de la campagne d’adhésion au bureau syndical, a abondé dans le même sens en soulignant le travail exceptionnel des militants et des membres du personnel CSD. Il a poursuivi en indiquant que « la campagne nous a permis de mieux comprendre les attentes des travailleuses et des travailleurs de l’industrie. Nous sommes en selle maintenant et nous travaillons d’arrache-pied à la réalisation d’un plan d’action pour les quatre prochaines années. Nous avons amorcé un virage numérique important et il est clair que nous comptons continuer dans cette voie. Dans ce cadre, nous avons mis sur pied l’application ÉKR pour faire travailler nos membres et les aider dans leur quotidien au travail ».

Denis Giguère
Denis Giguère

Denis Giguère, coordonnateur de la campagne, a renchéri que « l’application ÉKR a été accueillie comme étant un outil révolutionnaire pour permettre une meilleure communication avec nos membres. D’ici la prochaine campagne d’adhésion syndicale, il nous reste quatre ans pour faire la démonstration de ce que nous sommes et pour continuer ce que nous avons commencé afin d’être les meilleurs et pour que tous les travailleurs adoptent l’application la plus performante de l’industrie ».

Une étape à venir

Le prochain rendez-vous important du syndicat est la négociation pour le renouvellement des quatre conventions collectives de travail 2017 – 2021. La CSD Construction a déjà terminé la consultation auprès de ses membres pour bâtir son cahier de revendications qui, par la suite, sera soumis à l’alliance syndicale. Les cinq associations représentatives mettront en commun leurs revendications pour développer un projet unique qui servira à la négociation avec les associations patronales.

Robert Légaré
Robert Légaré

« Dans un processus de négociation collective qui se veut démocratique, la phase de consultation des membres est nécessaire et primordiale. C’est la raison pour laquelle nous avons écouté avec attention dans toutes les régions du Québec nos membres qui nous ont fait part de leurs besoins et attentes, ils peuvent être assurés que nous défendrons leurs revendications avec énergie. La liste des demandes pour améliorer les conditions de travail dans l’industrie de la construction est longue. Il est à noter que les préoccupations qui concernent la santé-sécurité et la conciliation travail-famille ont souvent été évoquées au cours des consultations » a précisé Robert Légaré qui agira lors de la négociation comme coordonnateur pour la CSD Construction.

Cette négociation touche près de 160 000 travailleurs et près de 25 700 employeurs. Au niveau économique, au Québec, on compte 45,4 milliards de dollars de dépenses d’investissements en construction soit 12 % du PIB. Au cours des deux dernières décennies, dans l’industrie de la construction, les conventions collectives de travail ont été renouvelées sans conflit à l’exception de 2013 où il y a eu une grève et une loi spéciale pour forcer le retour au travail. « Nous entreprenons les négociations en gardant à l’esprit ce qui s’est passé, en étant bien conscients qu’il nous faut serrer les rangs de manière à contrecarrer les stratégies patronales visant à empêcher l’amélioration de nos conditions de travail » a conclu Daniel Laterreur.◼