Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

Formation / Régions et secteurs

CSD

Joanne Veilleux, formatrice dans l’Estrie

Joanne Veilleux
Formatrice et présidente de la section éducation, santé et services sociaux au conseil de direction
Présidente du Syndicat des salariés du CRDITED de l’Estrie (CSD)

À la CSD depuis 18 ans.

Comme formatrice, avez-vous suivi toutes les formations de la CSD?

La plupart, sauf Trésorerie par ordinateur.

D’après vous quelle est l’importance de la formation pour les militants?

C’est essentiel. C’est impossible de passer au côté de la formation. Il y a des comparaisons et des notions qui font en sorte de mieux connaître la Centrale, pour pouvoir mieux diriger avec les bases de la CSD. Diriger un syndicat comme tous les autres syndicats, ce n’est pas la façon CSD.

Pouvez-vous me donner un exemple dans vos fonctions de militante où vous avez pu mettre en pratique ce que vous avez appris pendant vos formations?

Les formations nous aident vraiment tous les jours. Par exemple, juste de savoir comment formuler une proposition et quand la formuler, ou encore de savoir diriger une assemblée générale, ça fait toute la différence dans la vie syndicale et la confiance que tes membres ont en toi.

Quelle est la formation que vous trouvez essentielle?

Initiation à la vie syndicale. C’est elle qui nous fait mieux connaître la Centrale et qui nous explique la différence avec les autres syndicats. C’est la base de tout.

 En plus de l’Initiation à la vie syndicale, quel cours recommanderiez-vous à un nouveau militant?

Je lui dirais de suivre Assemblée générale et Rôles des dirigeants. Ces trois cours sont d’après moi les incontournables pour aider les nouveaux militants dans leurs fonctions.

Comment est venu votre désir de devenir formatrice?

C’est arrivé assez tôt dans ma vie de militante que l’on m’approche. Le fait que je sois bilingue est un atout et il y avait aussi un besoin de formateur dans ma région de l’Estrie. Je ne donne pas de formation en anglais pour le moment, mais s’il y a des besoins je vais le faire. Par contre, si j’ai un membre qui parle anglais devant moi, je vais traduire pour l’aider à mieux comprendre.

Qu’est-ce que ça vous apporte d’être formatrice?

C’est une grande fierté de voir quelqu’un de nouveau avoir la piqûre du syndicalisme et de les voir ensuite au congrès s’exprimer au micro. Une des personnes que j’ai formées est maintenant conseiller et je trouve çà flatteur. Ça me dit j’ai réussi à ce qu’il aime çà assez pour s’impliquer, aller plus loin. Notre meilleure chance pour insuffler cette passion c’est avec le cours d’Initiation à la vie syndicale. C’est là que l’on veut qu’ils accrochent.