Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

À la Une! / Régions et secteurs

États des négociations SAS-CSD

Vote en faveur de l’entente de principe sur les matières sectorielles

Montréal, le 18 mars 2016 – Les membres de la Section affaires sociales (SAS-CSD) votent en faveur de l’entente de principe sur les matières sectorielles au terme d’une tournée d’assemblées générales.

Les membres de la SAS-CSD se sont prononcés favorablement en faveur de l’entente de principe touchant les dispositions sectorielles (normatives) de leur future entente collective, négociée par leur comité de négociations avec le Comité patronal de négociation en santé et services sociaux (CPNSSS).

De plus, ils ont accepté de poursuivre les moyens de pression si nécessaire pour le volet salarial.

Une prochaine rencontre de négociations est prévue le 18 mars avec le CPNSSS.

 


 

Section des Affaires Sociales (CSD) et le CPNSSS – Entente de principe à la table sectorielle

Montréal, le 11 décembre 2015 – Le comité de négociation de la Section des Affaires Sociales de la Centrale des syndicats démocratiques (SAS-CSD) s’est entendu avec le Comité patronal de négociation en santé et services sociaux (CPNSSS). Une entente de principe a en effet été conclue à la table sectorielle à laquelle se négociaient les conditions de travail.

« Toutefois, pour le moment, aucune clause salariale n’est réglée. Lorsque le CPNSSS déposera les offres salariales, nous les évaluerons afin de prévoir, s’il y a lieu, d’autres journées de grève. Dès qu’il y aura une entente de principe sur l’ensemble des clauses, les membres seront appelés à se prononcer en assemblée générale » a précisé Sanny Tanguay, présidente du SAS-CSD.

« Même si la bataille n’est pas encore terminée, je tiens à souligner le travail acharné accompli par les membres du comité de négociation et à les féliciter au nom de la CSD. Nos membres qui travaillent dans le secteur de la santé et des services sociaux ne pourront qu’en bénéficier » a mentionné Martin L’Abbée, vice-président de la CSD.

 


 

Faible lueur d’espoir pour un règlement négocié entre la Section des Affaires Sociales (CSD) et le CPNSSS

Montréal, le 19 novembre 2015 – Depuis le début des grèves tournantes, la Section des Affaires Sociales de la Centrale des syndicats démocratiques (SAS-CSD) a participé à deux rencontres de négociation avec le Comité patronal de négociation en santé et services sociaux (CPNSSS) les 2 et 17 novembre derniers. À la suite du dépôt de la contre-offre salariale de la SAS-CSD, le ton s’est adouci à la table de négociation, donnant ainsi une faible lueur d’espoir quant à un règlement négocié.

« Nous avons constaté des avancés intéressantes au niveau normatif sur lequel l’employeur ne bougeait pas depuis des mois. Bien qu’on avance à petits pas, on avance quand même vers un règlement négocié. Les syndicats du réseau de la santé et de services sociaux affiliés à la CSD ont donc pris la décision de suspendre les journées de grève prévues les 1er, 2 et 3 décembre prochain. On comprend que le ministre Coiteux manifeste une certaine hâte à vouloir régler et on ne veut surtout pas lui fournir l’excuse pour qu’il aille de l’avant avec une loi spéciale comme il le sous-entend dans ses déclarations » a mentionné Stéphanie Gosselin, conseillère syndicale à la négociation de la CSD.

 


 

Les syndicats du réseau de la santé et des services sociaux affiliés à la CSD entament des grèves tournantes

MONTRÉAL, le 28 octobre 2015 – Suite aux nombreuses rencontres non-concluantes de négociation de la Section des affaires sociales de la Centrale des syndicats démocratiques (SAS-CSD) avec le comité patronal de négociation en santé et services sociaux (CPNSSS) et après le dépôt des offres globales de l’employeur absolument insatisfaisantes, les syndicats du réseau de la santé et des services sociaux affiliés à la CSD entament aujourd’hui des grèves tournantes.

« Suite au dépôt des offres patronales décevantes, il nous apparait évident que le gouvernement ne souhaite pas un règlement. Avec sa grande fermeture, l’employeur nous envoie le message clair qu’il est nécessaire d’avancer vers un conflit de travail important afin d’obtenir un règlement. Donc, les syndicats du réseau de la santé et des services sociaux affiliés à la CSD débutent des grèves tournantes à compter d’aujourd’hui. Nous désirons tout de même poursuivre les négociations, mais, nous devons, pour le moment, prendre des moyens plus musclés » a précisé Sanny Tanguay – présidente de la SAS-CSD.

 


 

La Section Affaires sociales CSD participe à sa propre table de négociation

Montréal, le 28 septembre 2015 – Depuis maintenant plusieurs mois, la Section des affaires sociales de la Centrale des syndicats démocratiques a complété plus de 25 rencontres peu concluantes avec le comité patronal de négociation en santé et services sociaux (CPNSSS) afin de défendre les intérêts et volontés de ses membres. Le comité de négociation SAS-CSD à sa propre table de négociation, fait ses représentations, a préparé ses votes de grève (le cas échéant) et a réglé ses services essentiels.

Au cours des dernières rencontres, plusieurs sujets d’importance ont été abordés dont  les offres salariales, les modifications d’échelons pour certains titres d’emploi, les droits parentaux, l’assurance salaire et le régime de retraite. La SAS-CSD a déposé plus de 160 demandes (monétaires et normatives) au CPNSSS, lesquelles sont toujours en négociation et dépourvues de conclusion à ce jour. Les discussions en « mode exploratoire » maintenant dirigées par un médiateur, suite à notre demande, ont suscité de meilleurs échanges, mais sont encore peu déterminantes. « Après toutes ces rencontres, nous sommes arrivés à un point culminant des négociations : soit on avance vers une entente, soit on avance vers un conflit de travail. C’est très long, les réponses sont vagues et dépourvues de conclusions satisfaisantes malgré la lourdeur des discussions et notre demande de médiation. Le gouvernement est fermé, peu importe le syndicat. Aucune autre organisation n’est plus avancée » a précisé Sanny Tanguay – présidente du SAS-CSD.

Les délais de négociation de la Centrale sont les mêmes que ceux du Front commun. « Malgré le fait que nous ne faisons pas partie du Front commun, nous participons à toutes nos rencontres et nous sommes prêts à répondre à la demande de nos membres s’ils décident d’avancer vers un conflit de travail à l’automne. Dans ma carrière, j’ai rarement connu des négociations aussi longues et fermées. Tout de même, contrairement à ce que certains pourraient penser, nous avançons plus vite que le Front commun sur certains sujets grâce à notre processus de consultations plus serré. Nous faisons notre travail, nos mandats de grève sont sortis, nos services essentiels sont réglés et nos dernières demandes sont déposées au CPNSSS » a exprimé Stéphanie Gosselin – conseillère à la négociation de la CSD.

 


 

Rencontres entre le comité de négociation SAS-CSD et le comité patronal de négociation en santé et services sociaux (CPNSSS)

Montréal, le 22 juillet 2015 – À ce jour, plus de 16 rencontres ont eu lieu entre le comité de négociation SAS-CSD et le comité patronal de négociation en santé et services sociaux (CPNSSS).

Plusieurs sujets ont été abordés dont  les droits parentaux, l’assurance salaire et le régime de retraite. La SAS a déposé au CPNSSS plus de 160 demandes (pécuniaires et statutaires), lesquelles sont toujours en discussion et sans réponse officielle à ce jour.

Le gouvernement a effectué, le 29 mai 2015, un nouveau dépôt à la suite de l’adoption de la Loi 10. Somme toute, le gouvernement offre de diminuer ou de geler l’ensemble des conditions de travail des salariés du réseau.

Considérant le peu d’avancement dans les travaux et le fait que les offres pécuniaires sont inacceptables, la SAS a fait une demande de médiation au ministère du Travail le 10 juillet et dès le 20 juillet, elle rencontrait le médiateur.

La demande de médiation ne vient en rien changer le rythme des rencontres déjà prévues à l’agenda. Les tables de négociation ainsi que les travaux s’y rattachant se poursuivront pendant la période estivale.