Pourquoi devrais-je me syndiquer ? Améliorez votre situation

À la Une! / Acteur social engagé / Communiqués / Nouvelles

Budget Leitão – Selon la CSD, un vocabulaire rassurant pour un budget d’austérité

Québec, 4 juin 2014 – Préserver les services à la population tout en réduisant la croissance des dépenses, c’est l’engagement aux limites du réel pris aujourd’hui par le ministre des Finances, Carlos Leitão, lors du dépôt de son premier budget. C’est le constat de la CSD et de son président, François Vaudreuil, qui assistait à la présentation du budget.

Le retour à l’équilibre budgétaire, à quel prix?

Si le vérificateur général du Québec avait dit, à propos de la croissance des dépenses de 2 % du deuxième budget Marceau, qu’il s’agissait d’un objectif ambitieux, on se demande bien ce qu’il dirait de l’objectif de 1,8 % en 2014-2015 et de celui de 0,7 % en 2015-2016. Pour la CSD, c’est complètement irréaliste si le gouvernement veut, comme il le dit, « préserver les services directs à la population ». Il serait beaucoup plus sage d’annoncer dès aujourd’hui le report d’un an du retour à l’équilibre budgétaire pour éviter les conséquences des coupes sévères qui vont toucher toutes les missions de l’État.

La CSD toujours prête pour le dialogue social

Quand il est question de la Commission d’examen sur la fiscalité qDialogueSocial-budgetuébécoise ou encore de la Commission sur la révision permanente des programmes, le gouvernement affirme qu’il fera appel « à des idées nouvelles » de source externe et interne, par l’ouverture du dialogue social avec les partenaires gouvernementaux et la population. Même si cette notion de dialogue social revient à quelques reprises, elle n’est définie en nul endroit dans les documents du budget. Comme le souligne François Vaudreuil, président de la CSD, « La CSD prône le dialogue social depuis de nombreuses années, nous voyons donc d’un bon œil cette annonce et avons bien l’intention d’apporter notre contribution au sein de ces commissions.»

Un soutien insuffisant à l’industrie forestière

L’industrie forestière compte quelque 55 000 emplois et génère des revenus totaux de près de
17 milliards de dollars. Cette industrie qui a subit plusieurs chocs au cours des dernières années est en restructuration. Dans ce contexte, malgré l’accent qui est mis dans le présent budget sur le soutien au secteur forestier, les sommes allouées, 20 M $ sur trois ans pour les équipements semblent bien minces. Surtout quand les équipements d’une seule entreprise forestière totalisent parfois des sommes qui se comptent en dizaine de millions.

La Centrale des syndicats démocratiques (CSD) se distingue par son approche humaniste, basée sur le respect et la primauté de la personne. Créée en 1972, elle représente quelque 73 000 travailleuses et travailleurs.

– 30 –

Source : Centrale des syndicats démocratiques (CSD)

Images tirées du documents Budget en un coup d’oeil (cliquer pour télécharger le PDF)